Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli #2

Rob Brown: Radiant Pools (Rogue Art - 2005)

radiantbrowngrisli

Saxophoniste entendu récemment auprès de William Parker sur l’excellent Sound Unity, Rob Brown démontre sur Radiant Pools qu’il est aussi capable de revêtir l’habit du leader.

Une fois la mélodie disposée à l’unisson, l’alto de Brown et le trombone de Steve Swell se cherchent sur des rythmiques appuyées ou vacillantes. Sur l’intervention frénétique de la contrebasse - derrière laquelle on a relégué le guitariste Joe Morris -, les entrelacs mélodiques bousculent au mieux les mini passages rendus à quatre (Boxed Set). Déployant plusieurs fois un free jubilatoire (Radiant Pools, Swarm Village), il arrive au quartette de suivre quelques chemins de traverse pour atteindre un swing convaincant (King Cobra).

Réconcilier, même, ces perspectives éloignées, sur Out of the Lurch, morceau à multiples facettes sur lequel Luther Gray finit par instaurer un désordre amusé. Au gré de touches plus légères, le batteur suit aussi les volutes fines d’improvisations décidées : Semantics-1, où le charme du laisser-aller opère sans détour ; Semantics-2, moins pertinent, peut être à cause d’un Rob Brown moins habile à la flûte.

Sans doute cette dernière remarque pâtit-elle de la comparaison avec le jeu d’alto de Brown, exceptionnel d’un bout à l’autre, et cause d’un seul désagrément, qui relativise l’intérêt du changement d’instrument. L’erreur étant humaine et le détail petit, pas de quoi ébranler l’impeccable jazz défendu sur Radiant Pools.

CD: 01/ Boxed Set 02/ Semantics-1 03/ Out of the Lurch 04/ Radiant Pools 05/ King Cobra 06/ Semantics-2 07/ Swarm Village

Rob Brown - Radiant Pools - 2005 - Rogue Art. Distribution Orkhêstra International.



Commentaires sur Rob Brown: Radiant Pools (Rogue Art - 2005)